Le financement de la recherche orientée au FQRNT

2011-10-08 par Sylvain Hallé

La première apparition publique de Rémi Quirion, le nouveau Scientifique en chef du Québec, a soulevé l'inquiétude d'un groupe de scientifiques québécois. Son choix d'auditoire (les membres d'une chambre de commerce) confirme pour certains l'orientation commerciale que les organismes gouvernementaux tentent d'imprimer au milieu de la recherche. De son côté, M. Quirion assure que "les trois fonds de recherche [Santé, Nature et technologies, ainsi que Société et culture] continueront à soutenir en priorité la recherche libre et non ciblée". Qui dit vrai?

Une partie de la réponse se trouve à portée dans les rapports financiers des fonds de recherche. Je me suis donc amusé à tirer de ces rapports certaines observations relatives au fonds Nature et technologies (FQRNT), soit celui qui me concerne directement et dont j'ai déjà profité de l'appui dans le passé.

Proportion des fonds consacrés à la recherche orientée et en partenariat

Le terme "recherche orientée et en partenariat" fait son apparition dans l'édition 2005-06 du rapport annuel du FQRNT. Elle désigne les programmes de subvention de la recherche qui demandent la collaboration d'une entreprise. Voici la proportion des montants que ces programmes occupent dans le budget de subvention annuel total.

Graphique

On ne décèle pas de tendance forte, sinon que la proportion semble se maintenir autour de 15% depuis cinq ans. À supposer que tous les autres programmes aident effectivement la recherche "libre et non ciblée" (un sujet de discussion en soi), on pourrait donc conclure que le financement de la recherche dite "commerciale" constitue en effet une minorité de tous les dollars accordés par le fonds.

Taux de succès des programmes de recherche orientée et en partenariat

On peut également se demander s'il est plus facile ou plus difficile de décrocher du financement de recherche selon sa nature. Le graphique ci-dessous montre le taux de succès (nombre de demandes acceptées divisé par le nombre total de demandes) pour les programmes de recherche orientée vs. le taux de succès global, tous programmes confondus.

Graphique

Il semble qu'un écart se creuse entre les programmes de recherche orientée et les autres. Alors qu'en 2005-2006, il était plus difficile que la moyenne d'obtenir une subvention de recherche orientée et en partenariat (taux de succès inférieur de 4% à la moyenne), obtenir ce type de subvention est maintenant au contraire plus facile (taux de succès supérieur de 12% à la moyenne en 2009-10). Depuis 2006-07, le nombre de demandes de subvention pour la recherche orientée n'a pas changé; on accepte donc plus de ces demandes en nombres absolus.

Formation des étudiants

Un dernier élément faisant intervenir la recherche orientée est celui des bourses aux étudiants de maîtrise et de doctorat. Depuis 2007-08, le FQRNT a ajouté à ses programmes existants les bourses dites "BMP Innovation", où le financement de l'étudiant est assumé en partie par le fonds, et en partie par une entreprise parraineuse. Cette dernière, en plus d'exercer un droit de regard sur le projet de recherche de l'étudiant (elle est après tout libre de décliner une proposition de projet qui ne lui convient pas), est assurée d'un temps de présence minimal en entreprise de l'étudiant tout au long de ses études. Un tel programme est sans conteste une forme de financement de recherche orientée.

Voici la proportion du nombre et du montant des bourses qu'occupe le programme BMP Innovation depuis sa création:

Graphique

Cette fois, pas de doute: le programme prend une importance proportionnelle grandissante, bien qu'encore faible.

En conclusion

Le FQRNT finance-t-il actuellement en priorité la recherche libre? Oui, si on suppose que tous les programmes excluant ceux étudiés ici concernent la recherche libre. Le FQRNT financera-t-il toujours en priorité la recherche libre? Peut-être, mais certains signes indiquent une préférence croissante pour les programmes de recherche orientée et en partenariat.

comments powered by Disqus

Navigation